Maille tips #2 : Comment choisir sa laine à tricoter?

comment choisir sa laine amtisstory

Qui dit tricot pense laine… mais pas forcément. Il est vrai que la laine, connue pour sa chaleur, sa douceur, sa beauté (je m’emballe mais j’adore la laine oui), est probablement la matière la plus utilisée pour tricoter. En fait, il y a plein de laines différentes, dont les propriétés varient. Mais il y a aussi d’autres matières à envisager comme le coton par exemple. Tout cela est véritablement passionnant, à part peut-être quand on débute et qu’on ne sait pas trop comment choisir ses pelotes. Après avoir vu comment choisir ses aiguilles à tricoter, je vous donne aujourd’hui quelques infos qui vous aideront à choisir votre fil!

 

Les matières les plus répandues pour tricoter

La laine vierge

C’est généralement de la laine de mouton. Elle n’est pas spécialement douce mais elle offre les propriétés recherchées de la laine en termes de chaleur et de respiration. De plus, elle a l’avantage d’être proposée à un prix abordable. En comparaison, la laine d’agneau est beaucoup plus douce.

Les matières nobles

Ce que j’appelle les matières nobles, ce sont notamment des laines issues de races spécifiques comme le mouton mérinos, ou d’autres animaux comme l’alpaga, dans tous les cas connus pour la qualité de leur laine. J’ai une préférence pour le mérinos : doux, il ne gratte pas, laisse respirer la peau et est thermorégulateur. C’est une matière très agréable à tricoter et à porter.

Une touche de luxe

Douceur, éclat, brillance… Dans certaines pelotes, on trouve aussi des matières luxueuses aux propriétés exceptionnelles, comme le cachemire et la soie. Elles ont évidemment un coût élevé. C’est pourquoi beaucoup de marques les proposent en pelotes de plus petit conditionnement, en général 25g.

L’acrylique

L’acrylique est l’ennemi des puristes, car c’est une matière synthétique. Il est vrai que même les meilleures pelotes n’offriront jamais le rendu esthétique ni la chaleur de la laine. L’acrylique comporte tout de même des avantages : le prix très compétitif, la variété de tailles et de couleurs, et le fait qu’il sèche vite et que les ouvrages ne rétrécissent pas après lavage.

Le coton

L’avantage du coton, c’est que l’entretien est plus facile que pour la laine. Offrant une bonne tenue, il est respirant mais ne tient pas spécialement chaud. Il est souvent utilisé pour les accessoires et les vêtements d’été. Personnellement, je trouve que le coton n’est pas très agréable à tricoter, je préfère m’en servir pour mes ouvrages au crochet.

Les mélanges

La plupart des pelotes vendues dans le commerce sont en fait des mélanges : soit de la laine combinée à une matière synthétique pour plus de douceur, soit du cachemire mélangé à de la laine vierge pour rendre le prix plus abordable… Ou encore une touche de lurex pour apporter du brillant au fil. Tout dépend de l’effet recherché.

 

Les différents types de fils

Les laines soufflées

Elles font partie de mes chouchoutes car elles sont souvent douces au toucher, légères, et ont un bon rendement. C’est-à-dire qu’avec une pelote de 50g, vous tricoterez une plus grande surface qu’avec une pelote de 50g de mérinos par exemple.

Lire aussi : Tricot collection #5 : mon poppy cardigan en jersey (tuto)

Les laines poilues

Il s’agit principalement du mohair et de l’angora. Elles sont légères, aériennes, et offrent un très bon rendement. Même mélangées à de la soie, elles peuvent piquer un peu les peaux sensibles. Ce que j’aime avec ce type de laine, c’est qu’elles peuvent être utilisées seules ou combinées à un fil plus classique.

Lire aussi : Tricot collection #3 : mon cosy trendy châle

Les laines XXL

Ces laines, que l’on voit de plus en plus depuis quelques années, fournissent cet aspect « grosses mailles », moelleux et cosy à souhait. Il est possible d’utiliser de très grosses aiguilles ou bien de crocheter avec les doigts ou les bras. Petit bémol : le prix des pelotes est élevé, de plus les pièces tricotées avec ces grosses laines risquent de peser lourd. Un élément à prendre en compte pour les vêtements par exemple.

Les fils fantaisie

Ces fils reproduisent un effet texturé et ont l’apparence, une fois tricotés, de la fourrure, d’un tissu doudou ou du velours. J’aime bien les tester pour des projets décoratifs. A noter qu’ils sont principalement composés de matières synthétiques.

Les fils recyclés

Le monde du tricot n’échappe pas à la prise de conscience écologique et c’est une très bonne chose. De très nombreux progrès restent évidemment à faire sur la traçabilité de la laine et l’information donnée au consommateur. Ces derniers temps, sont apparus des fils issus du recyclage de chutes de tissus, ou bien des propres chutes des filatures. Ces pelotes sont souvent fabriquées en France. Et n’oublions pas le célèbre trapilho, qui est un très gros fil fabriqué à partir de chutes de tissus récupérées dans des usines textiles.

 

Les autres critères à prendre en compte pour choisir sa laine

Thé et tricot font très bon ménage !

Le poids des pelotes

Quand on cherche de la laine, on s’intéresse généralement à la couleur, à la composition et au prix. Mais il faut également prêter attention au poids des pelotes. La plupart des pelotes font 50g, mais il arrive aussi que certaines en fassent 25, 100 ou même 200. Des pelotes de 100g coûtent plus cher à l’achat, mais il vous en faudra certainement moins pour tricoter votre ouvrage. C’est pour cela que sur l’étiquette, il faut toujours prêter attention au nombre de mètres. Quand c’est possible, on peut aussi se référer au nombre indicatif de pelotes nécessaires pour réaliser un pull; cela donne une idée du budget à prévoir et du poids final de l’ouvrage.

 

La taille d’aiguilles préconisée

On n’y pense pas toujours, mais la taille d’aiguilles a son importance lors de l’achat d’une laine. Par exemple, une laine qui se tricote avec des aiguilles numéro 3 conviendra à quelqu’un qui aime le travail délicat et précis, mais pas à quelqu’un qui souhaite avancer vite. De même, certaines personnes n’aiment pas manipuler de grosses aiguilles. C’est une question de goût personnel. Cela dit, ce que j’adore avec le tricot c’est que tout est adaptable 🙂 Ainsi, une laine très fine peut être tricotée en double, triple ou même plus.

 

Quelle laine choisir en fonction de son projet?

Modèle utilisant un point dentelle
Les laines légères et poilues sont souvent utilisées pour ce type de point, car elles « floutent » un peu le rendu ce qui renforce l’aspect aérien. Mais à l’opposé, le coton apporte également une tenue intéressante qui met bien en valeur les jetés. Question de goût 🙂

Lire aussi : Un cadeau tricoté pour bébé : baby blanket # 1

Vêtements et accessoires de type bonnet, gants…
Les vêtements et accessoires étant en contact avec la peau, il faut privilégier une laine douce et solide avec une bonne tenue. Pour les accessoires, leur taille plus petite permet d’opter pour des matières plus onéreuses comme le mérinos ou le cachemire.

Lire aussi : Tricot collection #2 : mon midtown cardigan au point mousse

Vêtements bébé
Les bébés ont besoin d’une matière douce. Je recommanderais d’éviter les fils poilus. On peut également utiliser une laine passée par le traitement superwash, qui permet le lavage en machine.

Plaids & coussins
Pour le coup, n’importe quel type de fil peut convenir, classiques ou fantaisie. Pour les plaids, qui sont des ouvrages longs à tricoter, je conseille quand même d’éviter les fils trops fins sous peine de se décourager… Les laines XXL permettent de faire de très jolis coussins ou couvertures en un temps record.

Accessoires pour la maison
Le coton est tout indiqué pour les dessous de tasse ou tapis par exemple. Si votre projet a vocation à être lavé régulièrement (des disques démaquillants par exemple), songez à utiliser du coton ou de l’acrylique.

 

Pour conclure…

Voili voulou 🙂 j’espère que ces conseils vous seront utiles. Ils sont le reflet de ma propre expérience et de mon apprentissage, qui s’est fait au fil des années. De ce fait, cet article n’est pas un guide exhaustif, mais plus un partage de connaissances. Je vous ai parlé des matières les plus répandues, et (surtout!) que je connais. Il y a bien sûr plein d’autres fils que je n’ai pas évoqués, tels la laine de yak ou encore le lin. D’ailleurs, je vous donne ces conseils à titre purement indicatif. Si une laine vous plaît ou que vous avez envie d’utiliser ce que vous avez sous la main, allez-y! Et n’hésitez pas à apporter votre contribution en commentaire 😉

tricot comment choisir sa laine



Si cet article vous a plu, n'hésitez pas à le partager !

2 Replies to “Maille tips #2 : Comment choisir sa laine à tricoter?”

  1. Salut ! Je trouve ton site tres bien réalisé et l’article est très complet ! Bravo 👏😊

    1. C’est très gentil, merci ♥ j’espère que ces infos seront utiles

Laisser un commentaire