Comment j’ai appris à tricoter (presque) toute seule

apprendre le tricot en ligne

« Magnifique ! Moi aussi j’aime beaucoup le tricot, j’ai voulu essayer il y a quelques années et puis j’ai laissé tomber… » C’est l’une des remarques que je reçois le plus souvent lorsque je partage un nouveau modèle de tricot. Quand je repense à mon propre parcours, ça ne me surprend pas vraiment.

Mon premier défi : apprendre à tricoter sans mamie !

les bienfaits du tricot

Quand j’avais 15 ans, je cherchais un moyen de soulager mon anxiété. Cela peut surprendre, mais j’avais souvent entendu que le tricot est une activité qui permet de se détendre.

Créative par nature, le tricot m’avait toujours intéressée. Mais je n’avais pas de mamie pour m’apprendre ! Car le tricot fait partie de ces hobbies qui se transmettent. Je rappelle en plus qu’à l’époque, le tricot n’était pas aussi trendy qu’il l’est aujourd’hui, il y avait donc beaucoup moins de ressources facilement accessibles.

Apprendre le tricot me semblait quasiment insurmontable. Mais un jour, après avoir vu une pub à la télé, j’ai décidé de m’inscrire à une méthode par correspondance pour apprendre toute seule et c’était parti !

Une méthode encyclopédique… et beaucoup de temps passé sur le net !

apprendre le tricot

Cette méthode, vraiment volumineuse (l’équivalent de 3 gros classeurs !!), m’a mis le pied à l’étrier. J’ai pu apprendre les bases et commencer à tricoter de petits ouvrages.

Malgré tout, je ne trouvais pas de réponses à toutes mes questions, pourtant simples. Je me suis retrouvée face à une encyclopédie alors que je cherchais juste un mode d’emploi.

En complément, j’ai passé beaucoup de temps à écumer les forums, les blogs en anglais, puis les vidéos sur Youtube quand elles ont commencé à arriver… Au final cela valait le coup, mais cela a pu me freiner dans mon apprentissage.

Le plaisir de créer pour moi et pour mes proches

couverture bébé tricot
Une couverture bébé trop mimi 🙂

En entrant à l’université, j’ai peu à peu laissé tomber le tricot. Il faut dire que j’ai de nombreux autres hobbies 🙂

Mais j’ai repris pour de bon il y a maintenant plusieurs années. Pour tout vous dire, ce qui m’a motivé à reprendre mes aiguilles (et qui est toujours une grande motivation pour moi) c’est l’arrivée d’un bébé dans mon entourage 🙂 J’aime faire des cadeaux personnalisés. Et pour moi, il n’y a pas mieux que le tricot !

Car il me permet de confectionner des vêtements et des accessoires durables pour moi et pour mes proches. Mais aussi de choisir de belles matières, en « maîtrisant » mieux leur provenance. Même si je ne fabrique pas la laine moi-même, je trouve ça mieux qu’un pull fabriqué à l’autre bout du monde dans des conditions douteuses :). Et puis n’oublions pas, l’aspect tout simplement RELAXANT du tricot. Quand le point n’est pas trop compliqué, on peut même tricoter devant un film ou en discutant.

L’envie de transmettre toutes ces connaissances patiemment acquises

écharpe tricot débutant amtisstory
Une écharpe mixte facile à tricoter

Le tricot est pour moi une véritable passion et je suis heureuse d’avoir persévéré. Je continue de progresser et d’apprendre à chaque nouveau projet.

Aujourd’hui, je crée même mes propres modèles en tricot, principalement des vêtements que je souhaite beaux et durables, dans lesquels je mets tout mon cœur et que j’ai plaisir à partager ici avec vous. J’ai également une petite boutique en ligne dans laquelle je vends mes créations.

Mais je dois reconnaître qu’il y a eu pas mal de moments où je me suis dit : « ouh là, c’est trop compliqué ! ». Cela m’a pris des années pour être vraiment à l’aise au tricot et me lancer sans hésiter dans les modèles qui me plaisent, sans avoir peur de ne pas m’y retrouver.

C’est en grande partie pour cela que j’ai créé TRICOT TIPS, ma formation en ligne pour apprendre le tricot. J’y ai regroupé toutes mes astuces sous la forme d’une méthode simple et accessible pour apprendre les bases du tricot : monter les mailles, tricoter à l’endroit, tricoter à l’envers, assembler, faire de jolies finitions… Le tout en vidéo !

Mon objectif : faire gagner du temps à celles et ceux qui s’intéressent au tricot, en allant droit au but!

Il me semblait aussi importer d’intégrer 3 projets simples à tricoter pour se motiver à avancer : une écharpe, un headband et un plaid bébé. De quoi (se) faire plaisir 🙂

Et si vous voulez un aperçu, n’hésitez pas à vous inscrire par là pour visionner gratuitement les deux premières leçons !

 

apprendre le tricot en ligne

Et voilà vous êtes arrivés au bout de ma story time consacrée au tricot 🙂 Et vous, vous savez tricoter? Comment avez-vous appris?

 

Si cet article vous a plu, n'hésitez pas à le partager !

3 Replies to “Comment j’ai appris à tricoter (presque) toute seule”

  1. […] la première fois, depuis tout le temps que je tricote, que j’opte pour un modèle payant. J’étais confiante puisque les modèles […]

  2. Bonjour, je dècouvre ton blog tout en douceur.
    Je me retrouve dans ton apprentissage:j’ai appris le tricot grace à une sortle d’encyclopèdie. Les livrets 3 suisses que m’a transmis belle maman, qui est devenue ma bible. Je trouve que les livres de nos grands mère recelles de pèpites en matières de travaux d’aiguilles. Mais j’avais besoins de voir les gestes en mouvement, et je suis tombèe sur la joueuse de pelotes; une une mine d’infos, j’ai complètè ma documentation avec ces videos et deux de ces livees. Puis j’ai dècouvert ralvelry et ces firums et groupes. J’ai la chance de comprendre et parler anglais et ça m’aide bcp , ça ouvre des portes.

    1. Bonjour Cecile

      Merci pour ton gentil commentaire !
      Oui c’est vrai que les livres anciens contiennent beaucoup d’infos, à condition de ne pas se laisser décourager par les designs forcément datés 🙂
      Je parle aussi anglais et en effet, cela aide énormément pour le tricot, et le DIY en général.

Laisser un commentaire