Le syndrome du dernier épisode

amtisstory blog cosy lifestyle

Grande amatrice de séries, je m’intéresse beaucoup à l’évolution de ce domaine, mais aussi de nos pratiques à nous, l’audience qui consomme tous ces contenus. Aujourd’hui j’avais envie de partager avec vous ce que j’appelle le « syndrome du dernier épisode ».

Je ne sais pas si cela vous arrive aussi, mais j’ai constaté que j’ai beaucoup de mal à terminer une série que j’aime particulièrement. Cela n’est pas dû à la qualité de la série. D’autant plus que les équipes de production maîtrisent à la perfection l’art de nous rendre accros 🙂

En fait, j’anticipe la fin des aventures de ces personnages auxquels je me suis attachée. Et du coup, je retarde le moment fatidique !

Parfois cela va même plus loin : quand je sais qu’une série a définitivement pris fin, j’hésite à visionner la dernière saison.

Cette façon de  « garder sous le coude » des épisodes d’une bonne série est rendue possible par le streaming. Si les séries en question étaient diffusées à la TV, ce serait bien plus compliqué.

Je trouve que la disponibilité immédiate de l’intégralité d’une saison a plusieurs avantages. Notamment, dans le cas des productions originales Netflix (même si ce n’est pas une règle générale) : on peut vraiment apprécier la cohérence d’une histoire, et sentir que les choix scénaristiques ont été guidés par une vision, et non pas par les audiences ou les réclamations du public.

Cependant, l’intérêt d’une série c’est qu’elle crée une attente d’un épisode à l’autre. Elle laisse le temps de « digérer » les différents événements et surtout, d’échafauder des hypothèses, d’en discuter avec d’autres personnes… En un mot, d’imaginer.

L’offre de contenus audiovisuels n’a jamais été aussi abondante. Mais paradoxalement, cela demande un effort supplémentaire de se plonger dans un nouvel univers, de s’attacher à de nouveaux personnages. Il y a quelque chose de presque réconfortant à commencer un épisode d’un univers qui nous est familier.

Lire aussi Accro à Netflix? Je vous révèle comment ne plus y passer des heures

Souvent, l’élément déclencheur qui me permet de regarder ces fameux derniers épisodes, c’est lorsqu’une nouvelle saison est disponible. Mais cela n’arrive pas toujours, notamment pour les séries qui datent de plusieurs années mais que je viens juste de découvrir.

Le risque à trop attendre, c’est tout simplement d’oublier le détail des intrigues, voire d’oublier ce qu’on aimait en visionnant la série en question. Il faut alors se remettre dans le bain.

Bref, rien de bien grave dans tous les cas 😀 Mais je trouve toujours cela intéressant de prendre du recul sur notre comportement face aux écrans de façon générale.

Lire aussi  7 astuces pour réussir à déconnecter des écrans

amtisstory blog cosy lifestyle

Et vous, est-ce que ce syndrome du dernier épisode vous parle? N’hésitez pas à partager en commentaire votre expérience en termes de visionnage de séries 😉

Si cet article vous a plu, n'hésitez pas à le partager !

Laisser un commentaire